France-Roumanie : déclaration conjointe

Déclaration conjointe du Secrétaire d’Etat chargé des Affaires européenne, Pierre Lellouche, du Ministre de l’Immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire, Eric Besson, du Ministre roumain des Affaires Etrangères, Teodor BACONSCHI, du Ministre roumain de l’Intérieur, Vasile Blaga et du Ministre roumain du travail, de la famille et de la protection sociale, Ioan Botis.

(Bucarest, 9 septembre 2010)

Nous avons constaté notre accord sur des principes essentiels qui sont à la base de la construction européenne :

- La liberté de circulation et de séjour est un formidable acquis qui comporte des droits et des devoirs pour chaque ressortissant de l’Union européenne, sans aucune discrimination.

- La dignité humaine et l’ordre public sont des exigences qui ne peuvent se prêter à aucune faiblesse, selon le principe de la "tolérance zéro".

- Chaque Etat membre de l’Union européenne a la responsabilité de tout mettre en œuvre pour l’intégration de ses ressortissants, dans le respect de la liberté de circulation et de séjour telle que régie par le droit européen.

Cet accord nous a conduits à prendre d’importantes décisions opérationnelles :

1) Notre coopération dans la lutte contre la délinquance sera renforcée par l’envoi de dix policiers roumains supplémentaires en France et par l’échange de magistrats de liaison.

2) L’accord franco-roumain sur la prise en charge des mineurs isolés sera complètement mis en œuvre dès le début du mois d’octobre, à l’issue de sa ratification par la France.

3) En matière de réinsertion et d’intégration des citoyens roumains en situation de précarité, la France et la Roumanie coopéreront à la mise en œuvre de projets de développement économique et social.

- La Roumanie adoptera un plan d’inclusion pour la minorité rom de Roumanie d’ici la fin de l’année, qui s’inscrira dans les efforts en cours du gouvernement roumain, dans le cadre de la stratégie nationale pour les Roms.

- La France est disposée à appuyer la Roumanie en mettant à disposition son expertise.

- La France et la Roumanie agiront de concert auprès de l’Union européenne dans le but de soutenir l’engagement de la Commission européenne en faveur de l’inclusion sociale des Roms, et d’aider à obtenir les financements nécessaires./.

Dernière modification : 28/05/2015

Haut de page