Discours de Matthias Fekl devant la CEB

Le secrétaire d’Etat chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français à l’étranger a clôturé le 17 juin la réunion conjointe des organes directeurs de la Banque de développement du Conseil de l’Europe (CEB), à l’occasion du 60ème anniversaire de l’institution financière.

JPEG - 864.5 ko
Matthias Fekl et Thorbjorn Jagland
Conseil de l'Europe

Devant Thorbjorn Jagland, Secrétaire général du Conseil de l’Europe, Rolf Wenzel, Gouverneur de la CEB, Dominique Lamiot, Président du Conseil de Direction, Joseph Licari, Président du Conseil d’Administration, les ambassadeurs et ambassadrices des Etats actionnaires et les membres du Conseil d’Administration réunis à Strasbourg, Matthias Fekl a réaffirmé l’attachement de la France à la CEB ainsi qu’au Conseil de l’Europe.

8 Etats membres du Conseil de l’Europe fondaient en 1956 le Fonds de Rétablissement du Conseil de l’Europe pour les réfugiés nationaux en Europe, une "institution sociale autonome ayant la capacité juridique d’emprunter et de contribuer au financement de projets de réinstallation de réfugiés". Cette décision visionnaire conserve aujourd’hui toute sa pertinence.

Réunissant aujourd’hui 41 Etats membres, la Banque a connu un élargissement de son champ d’action géographique et une diversification de ses secteurs d’activités. Outil au service du projet européen, elle est la seule institution financière européenne à vocation exclusivement sociale. Son action bénéficie aux personnes les plus vulnérables afin de réduire les fractures géographiques, sociales, culturelles et communautaires.

Marque de son engagement continu, la France a versé une contribution de 3 millions d’euros pour le Fonds pour les migrants et les réfugiés mis en place en octobre 2015. Le secrétaire d’Etat a également tenu à saluer les bonnes relations de travail nouées entre la Banque et les bailleurs sociaux en France, la qualité des projets mis en œuvre et la rigueur de sa gestion financière.

Retrouvez ici le discours dans son intégralité (format pdf, 83 kb, 3 p.) :

PDF - 83 ko
Discours de Matthias Fekl

Dernière modification : 12/07/2016

Haut de page